Le groupe de travail

Les membres du groupe de travail

Face à l’ampleur du défi que pose la question de l’intérêt général, une équipe pluridisciplinaire s’est réunie afin de partager les différents angles de questionnement que soulève le sujet. Elle est composée à la fois de personnes provenant du monde institutionnel (élus et haute administration), de praticiens (associatifs, chef d’entreprises et syndicalistes), ainsi que d’experts et d’acteurs académiques de différentes disciplines (économique, juridique, sociologique). Au travers d’un regard multiculturel, l’objectif est de montrer à la fois les enjeux, mais aussi les questions qu’il convient de se poser collectivement pour répondre à l’exigence d’une pédagogie renouvelée sur l’importance et l’urgence de nous baser sur cet intérêt général, fort de nos racines diverses et complémentaires, afin d’inventer un avenir commun.

Le groupe de travail est constitué de 16 membres (*dont un groupe référent de 5 personnes):
Hubert Allier*, pilote de la démarche (Membre du CESE, ancien Directeur Général de l’Uniopss, membre du Mouvement Associatif) ;
Dominique Balmary* (Conseiller d’Etat honoraire, Président de la coordination associative Uniopss – Union Nationale Interfédérale des Organismes Privés non lucratifs Sanitaires et Sociaux) ;
Jean-Paul Bailly (Membre du CESE, Président d’IMS – Entreprendre pour la Cité, ancien Président de la Poste) ;
Yannick Blanc (Préfet du Val d’Oise, Président de la FONDA)
Jean-Michel Bloch-Lainé (Inspecteur général des Finances, ancien membre du Conseil Economique et Social Européen)
Philippe Durance (Professeur associé au CNAM, Chercheur au labo interdisciplinaire de recherche en sciences de l’action)
Béatrice de Durfort (Déléguée générale du Centre Français des Fonds et Fondations –CFF)
Brigitte Giraud (Présidente de la coordination associative Celavar – Comité d’Etude et de Liaison des Associations à Vocation Agricole et Rural, Vice-présidente du Mouvement Associatif, Directrice de l’Union Nationale des Centres Permanents d’Initiatives pour l’Environnement)
Charles-Benoît Heidsieck*, copilote de la démarche (Président-Fondateur du RAMEAU) ;
Daniel Lebegue* (Présidents de l’ORSE, de Transparency International France, Président honoraire de l’IFA);
Henry Noguès (Universitaire, Président de l’ADDES)
François Rachline (Conseiller spécial du Président du CESE)
Hugues Sibille* (Présidents d’Avise, Président du labo de l’ESS, ancien Délégué interministériel)
Bernard Saincy (Ancien syndicaliste, Fondateur de Rassembleur d’énergies GDF-Suez, Président-fondateur d’Innovations sociales conseils)
Roger Sue (Universitaire, Vice-président de la FONDA)
Jean-Eudes Tesson (Président du groupe Tesson, Président de l’ACOSS)

Modalités de travail

 Les travaux se sont s’appuyer sur 3 modalités pratiques :
– Des rencontres régulières du groupe de travail (toutes les 6 semaines, de novembre 2014 à  juin 2015),
– Une macro étude documentaire des principaux documents présentant les enjeux et une proposition de définition de l’intérêt général. Il ne s’agissait pas de faire une bibliographie détaillée, mais de partager les principaux documents pour aider le groupe dans ses réflexions.
– Une série d’auditions afin d’écouter différents points de vue.

La liste des personnes auditionnées est la suivante (comme pour les membres du groupe de travail, chacun est intervenu à titre personnel et en aucun cas en tant que représentant de(s) institution(s) à laquelle il appartient). Nous les remercions pour leur temps et les échanges passionnants que nous avons eu avec eux.
Simon Besnard, Président du MRJC (le Mouvement rural de jeunesse chrétienne)
Aswaw Djebara, ‎Président du groupe des organisations étudiantes et mouvements de jeunesse, membre du CESE
Jean-Baptiste de Foucauld, ancien commissaire au plan et coordinateur du «Pacte Civique»Jean Gadrey, Economiste                                           
Robert Lafore, Docteur en droit public
Marie-Christine Lepetit, Inspectrice générale des finances
Laurence Lemouzy, Directrice scientifique de l’Institut de la Gouvernance territoriale et de la Décentralisation

La liste des principaux documents consultés sont cités en référence dans le texte.
La rédaction des comptes rendus et la formulation des travaux de synthèse ont été assurées par Le RAMEAU. Après relecture par le pilote, les documents « martyrs » ont été mis en débat auprès du groupe. Chacun a été individuellement invité à donner un avis écrit afin de compléter le document de base. A leur suite, chaque lecteur de cette note est invité à le faire.

Publicités